Cartographie : quelques ressources sur le Web

De très nombreux projets et outils ont vu le jour autour de la cartographie et des SIG (Système d’Information Géographique). Les quelques ressources indiquées ici (présentées à la réunion du Pôle Méthodes du 05/06/2008) n’ont aucune prétention à l’exhaustivité : il s’agit simplement de quelques liens utiles pour se familiariser avec ces outils informatiques.

1. Ressources diverses, tutoriels, cours

http://www.portailsig.org/

liens, forums, FAQ sur ESRI, Mapinfo et Mapserver notamment, suivi de l’actualité en matière de SIG.

http://www.forumsig.org/

http://www.ensg.ign.fr/FAD/Supports_de_Cours.html : Site de l’ENSG. un support de cours sur la conception de cartes et la sémiologie graphique. Des cours d’introduction aux SIG, des tutoriels pour Mapinfo et ArcGis.

http://www.geomaticien.com : des cours sur les SIG, cartes à télécharger.

http://www.freegis.org : à la fois site d’information et nombreux liens vers des bases de données spatiales (dont le recensement américain).

http://georezo.net : portail de géomatique et de SIG

2) Logiciels de cartographie, SIG

Beaucoup de logiciels ont été développés, parfois pour des applications spécifiques, comme Geoconcept (Marketing) ou GeoMedia (travaux publics). Les logiciels gratuits ont également connu une grande extension.

Logiciels propriétaires

Mapinfo : www.mapinfo.com

SIG sous licence payante, utilisé notamment par les bureaux d’études et certaines administrations. Il existe un logiciel gratuit Pro Viewer qui permet de visualiser les données mais pas de réaliser des cartes. ne fonctionne pas sur Mac.

ArcGis (et la gamme de produits ESRI) : http://www.esrifrance.com

Le SIG le plus utilisé (licence payante). Les formats ne sont pas les mêmes que Mapinfo mais on peut passer de l’un à l’autre et ArcGis a plus de fonctionnalités. La gamme comporte plusieurs produits comme Arc Viewer (gratuit mais permettant seulement de visualiser) ou Arc View (payant : version simplifiée d’ArcGis).

Logiciels Libres

Gvsig : http://www.projet-plume.org/fiche/gvsig

présenté dans le cadre du projet PLUME (Promouvoir les Logiciels Utiles et Maîtrisés Economiquement dans l’enseignement supérieur et la recherche), il fonctionne sur les trois plates-formes LINUS, Mac et Windows. Son interface s’inspire d’ArcGis. Il n’a pas de base de données intégrée mais peut être connecté à plusieurs systèmes, dont MySQL.

Quantum GIS : http://qgis.org

Fonctionne sur LINUX, Mac et Windows. A l’origine simplement un Viewer, il est assez simple et adapté à de nombreux formats. Il peut intégrer plusieurs fonctionnalités de GRASS, dont il devient une interface graphique simplifiée. Comme gvsig il doit être connecté à une base de données, et reconnait postGIS (mais pas MySQL)

GRASS : http://grass.itc.it

un des plus puissants SIG gratuits, il dispose de nombreuses fonctionnalités mais est moins facile d’accès que quantum GIS et n’est pas encore disponible pour Windows.

Philcarto : http://philgeo.club.fr/Index.html

ce n’est pas un SIG car il ne fonctionne pas sur le georéférencement. Des fonds de cartes vectorisés sont disponibles sur le site, portant sur différents pays et en particulier ceux d’Amérique du Sud.

Carto Web Mapserver : http://cartoweb.org

Il ne s’agit pas d’un SIG mais d’une application pour la diffusion de données sur le Web.

3) Projets de géoréférencement

Pour résoudre la question de l’interopérabilité, il faut un accord sur la nomenclature et les identifiants des lieux. Plusieurs projets, pas nécessairement liés à la recherche, se sont penchés sur la question (Google Earth, etc.) Notons en aprticulier le groupement OGC (Open Geographic Consortium) : 366 compagnies, gouvernements et universités travaillant à la mise en place de standards pour les services cartographiques en ligne : http://schemas.opengis.net

Sur Wikipedia : objectif d’élaborer un système de codage standard pour le référencement des points, à partir des coordonnées latitude/longitude.

http://en.wikipedia.org/wiki/Wikipedia:WikiProject_Geographical_Coordinates

Geographic Name Server : http://earth-info.nga.mil/gns/html

Base de données contenant les dénominations officielles de lieux et les coordonnées géographiques correspondantes (latitude et longitude) : elles peuvent être téléchargées gratuitement sous forme de fichiers texte ou Excel, par pays.

Géonomenclature des lieux historiques

Projet porté par la direction des archives de France : il s’agit de fournir un identifiant unique aux lieux, circonscriptions, etc. existant ou ayant existé en France. Le rapport, rédigé par Jean-Claude Pélissier et Claude Motte, est disponible : http://www.archivesdefrance.culture.gouv.fr/static/1079

4) Fonds de carte

Certains fonds de carte sont fournis avec la licence du logociel (voir par exemple le CD de mapinfo, ou le site de Philcarto). les fonds de carte gratuits vectorisés sont rares.  Pour les fonds payants, voir www.intercarto.com (qui vend aussi des bases de données spatiales).

cartes toutes faites, fonds non vectorisés

http://www.hist-geo.com/Fonds-de-cartes.php : voir également les sites des différentes académies qui proposent des fonds de carte à usage restreint (pour illustrer des cours).

http://www.dessciencespo.fr/cartographie/ : atelier de cartographie de Sciences Po. Propose des cartes et des fonds de cartes.

http://www.ieg-maps.uni-mainz.de/ : cartes disponibles de l’Allemagne, y compris des cartes animées. pas de fonds de cartes proposés.

http://www.gbhgis.org/ : Great Britain Historical Geographical Information System (projet de SIG historique)

http://www.ecai.org : Electronic Cultural Atlas Initiative. Publication d’Atlas en ligne, cartes dynamiques.

Fonds Vectorisés

http://www.geoportail.fr (voir aussi http://www.ign.fr) : regroupe l’IGN et d’autres partenaires. Certains des fonds sont disponibles gratuitement (hydrographie, cartes routières, départements), d’autres comme le parcellaire sont payants.

http://www.centre.quetelet.cnrs.fr : certains fonds de carte sont accessibles par le biais du centre Quételet, notamment les fonds utilisés par l’INSEE (quartiers IRIS, etc.)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <embed style="" type="" id="" height="" width="" src="" object=""> <iframe width="" height="" frameborder="" scrolling="" marginheight="" marginwidth="" src=""> <object style="" height="" width="" param="" embed=""> <param name="" value="">