Journée-atelier — « Un pont entre sciences historiques et sciences informatiques »

Journée-atelier organisée dans le cadre de la restitution du projet PEPS – CNRS Réseau National des MSH

Watteau, Gersaint et le pont Notre-Dame en 1720 :
Exploration virtuelle du pont habité le plus monumental de l’histoire de Paris

30 Juin 2017
Pole SCV, Imaginarium – Tourcoing

Pont Notre-Dame, restitution en images de synthèse, Chromelight Studio, Claudio Gallego, Prosper Groux, www.chromelight-studio.fr

La Joute des mariniers, entre le pont Notre-Dame et le Pont-au-Change, 1751, Paris, musée Carnavalet, Wikimedia Commons

À l’intersection de l’histoire urbaine, de l’histoire de l’art, de la culture matérielle et visuelle, de la musicologie et de l’informatique, la restitution numérique du pont Notre-Dame offre une exploration visuelle, spatiale et sonore inédite du pont habité le plus monumental de l’histoire de Paris. Mené par une équipe pluridisciplinaire de chercheurs en informatique, en sciences historiques et de professionnels spécialisés en infographie 3D et en traitement sonore, il s’attache à restituer non seulement le sens des espaces, des matériaux et des volumes de cette architecture disparue, mais aussi à rendre sensible l’ambiance lumineuse et sonore de son environnement. Ces relectures du passé (tant du point de vue de l’éclairage que du son) offrent l’intérêt de recontextualiser finement la maquette du pont Notre-Dame et de révéler la distance qui existe entre passé et présent par le prisme du sensible.

L’enseigne de Gersaint, Antoine Watteau

Une attention particulière sera portée à la restitution de la boutique du plus célèbre marchand du pont, Edme-François Gersaint, pour qui Jean-Antoine Watteau peignit, en 1720, la fameuse Enseigne de Gersaint, (Berlin, Schloss Charlottenburg). Le choix de la date retenue se justifie donc par un évènement artistique majeur dans l’histoire du pont Notre-Dame et plus généralement dans l’histoire de l’art : la présentation éphémère, en façade de la boutique de Gersaint, de ce tableau singulier, unique en son genre. L’apport de la restitution en 3D permettra d’avancer de nouvelles propositions quant au dispositif de présentation de cette peinture qui permettront de mieux en apprécier l’originalité et la portée provocatrice.

=> Programme

=> Contact : Sophie Raux sophie.raux@univ-lyon2.fr

=> Partenaires IRHiS, CREHS, ISH Lyon, LISIC, CRISTaL , LARHRA


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *