Atelier fondateur du consortium international Data for History, Lyon

le Pôle histoire numérique du laboratoire LARHRA organise les 23 et 24 novembre, l’atelier fondateur du consortium international Data for History  (Présentation en français / Presentation in  english).

La session du 23 novembre (15h – 18h30) est ouverte à tous, mais avec inscription obligatoire, et sera consacrée à la discussion du projet Data for History et aux présentations de différents projets s’intéressant à la modélisation des données en histoire. Les présentations et les discussions seront en anglais.

L’atelier se déroulera à l’École normale supérieure de Lyon – site Jacques Monod, salle Condorcet « Place de l’école ».

Programme

Venir à l’ENS de Lyon
Plan de l’ENS de Lyon campus

Inscription auprès de Vincent Alamercery :  vincent.alamercery@ens-lyon.fr

Journée-atelier — « Un pont entre sciences historiques et sciences informatiques »

Journée-atelier organisée dans le cadre de la restitution du projet PEPS – CNRS Réseau National des MSH

Watteau, Gersaint et le pont Notre-Dame en 1720 :
Exploration virtuelle du pont habité le plus monumental de l’histoire de Paris

30 Juin 2017
Pole SCV, Imaginarium – Tourcoing

Pont Notre-Dame, restitution en images de synthèse, Chromelight Studio, Claudio Gallego, Prosper Groux, www.chromelight-studio.fr

La Joute des mariniers, entre le pont Notre-Dame et le Pont-au-Change, 1751, Paris, musée Carnavalet, Wikimedia Commons

À l’intersection de l’histoire urbaine, de l’histoire de l’art, de la culture matérielle et visuelle, de la musicologie et de l’informatique, la restitution numérique du pont Notre-Dame offre une exploration visuelle, spatiale et sonore inédite du pont habité le plus monumental de l’histoire de Paris. Mené par une équipe pluridisciplinaire de chercheurs en informatique, en sciences historiques et de professionnels spécialisés en infographie 3D et en traitement sonore, il s’attache à restituer non seulement le sens des espaces, des matériaux et des volumes de cette architecture disparue, mais aussi à rendre sensible l’ambiance lumineuse et sonore de son environnement. Ces relectures du passé (tant du point de vue de l’éclairage que du son) offrent l’intérêt de recontextualiser finement la maquette du pont Notre-Dame et de révéler la distance qui existe entre passé et présent par le prisme du sensible.

L’enseigne de Gersaint, Antoine Watteau

Une attention particulière sera portée à la restitution de la boutique du plus célèbre marchand du pont, Edme-François Gersaint, pour qui Jean-Antoine Watteau peignit, en 1720, la fameuse Enseigne de Gersaint, (Berlin, Schloss Charlottenburg). Le choix de la date retenue se justifie donc par un évènement artistique majeur dans l’histoire du pont Notre-Dame et plus généralement dans l’histoire de l’art : la présentation éphémère, en façade de la boutique de Gersaint, de ce tableau singulier, unique en son genre. L’apport de la restitution en 3D permettra d’avancer de nouvelles propositions quant au dispositif de présentation de cette peinture qui permettront de mieux en apprécier l’originalité et la portée provocatrice.

=> Programme

=> Contact : Sophie Raux sophie.raux@univ-lyon2.fr

=> Partenaires IRHiS, CREHS, ISH Lyon, LISIC, CRISTaL , LARHRA

Constitution du consortium « Données pour l’histoire »

le Centre François Viète, le Lab-STICC, le Centre européen de réalité virtuelle et le LARHRA organisent à Brest du 9 au 11 mai 2017 les journées « Histoire numérique et web sémantique ».

Ces journées sont destinées aux participants du groupe de travail pour la constitution du consortium « Données pour l’histoire ». Ce groupe est ouvert à toute personne intéressée par l’histoire numérique et la modélisation des données, n’hésitez pas à nous contacter :
Aurélie Hess : aurelie.hess@univ-ubs.fr   /   Vincent Alamercery : vincent.alamercery@ens-lyon.fr

Programme :

Mardi 9 mai

14h-14h30 : Introduction aux journées
14h30-15h15 : Le système d’autorité IdRef – François Mistral (ABES équipe IdRef)
15h15-16h00 : La gestion des autorités aux Archives de France – Hélène Zettel (Archives de France)
16h-16h30 : pause
16h30-17h15 : Modélisation et alignement en CIDOC-CRM (présentation en anglais, discussion en français) – George Bruseker (FORTH ICS).
17h15-18h15 : Projet d’extension du CIDOC-CRM pour l’histoire – Francesco Beretta (CNRS LARHRA)
18h15-18h30 : Organisation des ateliers du lendemain

Mercredi 10 mai

9h-12h : Ateliers en parallèle
Thématiques communes (mais discussion en petits groupes) : « Quel type de données je souhaite produire ? », « Quelle est la différence entre objets / entités temporelles ? », « Quelles difficultés je rencontre à modéliser mes données avec le CIDOC-CRM ? », dans le contexte de la modélisation des données en CIDOC-CRM / l’extension du CIDOC-CRM pour l’histoire / symogih.org.
14h-14h30 : Bilan rapide des ateliers
14h30-15h30 : Pause et visite du Centre européen de réalité virtuelle
15h30-16h30 : Présentation de l’ontologie MASCARET – Ronan Querrec (ENIB CERV / Lab-STICC), Sylvain Laubé (UBO Centre François Viète)
16h30-18h : Discussion, l’extension du CIDOC-CRM pour l’histoire – animation Francesco Beretta

Jeudi 11 mai

9h-11h30 : Discussion, le consortium et la plateforme en cours de développement : état d’avancement ; programmation des chantiers communs (modélisation et ontologies) ; perspectives et feuille de route ; planification d’une journée d’études en vue du lancement public du consortium.

Le PHN au Digital Humanities 2014

Le Pôle Histoire Numérique a eu l’occasion de présenter une partie de ses travaux lors du DH2014 : The Digital Humanities 2014 conference qui se déroulait à Lausanne du 7 au 12 juillet 2014. Une première communication a été faite sur l’atlas historique numérique Géo-Larhra. Vous pouvez retrouver le résumé de la présentation sur le site des DH. Le PHN a également exposé ses travaux sur le partage et la publication des données géo-historiques sur le web lors de la session des posters. Des journées riches en rencontres et partage qui ont encouragées toute l’équipe dans la poursuite des travaux entrepris pour le maintien et le développement de la plateforme numérique qu’il a mis en place.

Journée annuelle Symogih – 26 juin 2014

Le pôle Histoire Numérique du LARHRA organise une journée annuelle pour présenter le projet SyMoGIH (Système Modulaire de Gestion de l’Information Historique, http://symogih.org/)

le 26 juin 2014

à l’Institut des Sciences de l’Homme

salle André Bollier, de 10h à 17h

SyMoGIH est un système de modélisation et une plate-forme de stockage et de publication d’informations géo-historiques. Cette journée a pour objectif de permettre aux utilisateurs de la plate-forme d’échanger et de prendre connaissance des évolutions du système. Elle servira aussi à identifier des besoins méconnus, de suggérer des améliorations et peut-être même d’envisager de nouvelles collaborations.

La première partie de la journée sera consacrée à la présentation de différents projets illustrant certains aspects particuliers du traitement des données. La deuxième partie se présente comme une série de petits tutoriels adressés aux utilisateurs afin de les introduire aux nouvelles fonctionnalités et leur donner des perspectives de travail avec leurs données.

Pour des raisons d’organisation, une inscription préalable est souhaitée. Veuillez vous adresser à severine.gedzelman@ens-lyon.fr ou à charlotte.butez@ish-lyon.cnrs.fr

Programme

Matinée : 10h à 13h

– « De la source à l’article avec la BHP » par Bernard Hours

– « De l’importation des données à la publication web : le projet des professeurs des universités en France » par Séverine Gedzelman

– « Créer un atlas géo-historique avec Symogih » par Charlotte Butez

– « Encoder en TEI : du texte à l’analyse de réseaux » par Francesco Beretta

– « Quelles nouvelles perspectives pour Symogih » par Pierre Vernus

Après-midi : 14h à 17h (réservée aux utilisateurs)

– Divers tutoriels prévus ainsi qu’un tour de table pour clôturer la journée

 

 

« From geo-spatial to geo-semantics: rebuilding the Great Britain Historical GIS »

Le pôle méthode organise le 5 juillet prochain (14H à 17H en salle Marc Bloch, à l’ISH de Lyon), en collaboration avec MUTEC (http://www.mutec-shs.fr/), une conférence d’Humphrey Southall du département de géographie de l’université de Portsmouth.
Lors de cette conférence ouverte à tous, Humphrey Southall présentera le projet Vision of Britain (http://www.visionofbritain.org.uk/) et plus particulièrement l’évolution de ce projet vers le web géo-sémantique (le pendant géographique du web sémantique)

Comment réaliser une carte avec des données géo-historiques? Les SIG

Les 29 et 30 septembre prochains (14H à 17H en salle Bollier, à l’ISH de Lyon), le Pôle méhodes propose deux séminaires de présentation des Systèmes d’information géographique (SIG).

Les séminaires seront dispensés par Claire-Charlotte Butez, dans le cadre du stage en SIG qu’elle a accompli au sein du LARHRA depuis mars dernier, ce qui permettra de présenter à tous les intéressés les solutions qu’elle a mises en place. L’objectif de ces deux journées est de faire connaitre les techniques et les outils que les SIG mettent à la disposition des sciences historiques et de présenter les ressources présentes au sein du Laboratoire. En d’autres termes, à l’aide de démonstrations concrètes, il s’agira de montrer comment on peut réaliser des cartes en utilisant des données historiques.

L’après-midi du 29 septembre sera consacré à une introduction générale aux SIG. On présentera les types de données géographiques, les outils du SIG, les systèmes de coordonnées, les bonnes pratiques, etc.

L’après-midi du 30 septembre permettra de se faire une idée, grâce à la présentation d’une application concrète, ce que permet de réaliser l’utilisation d’un SIG en sciences historiques, et quelles ressources sont disponibles au LARHRA.

Le traitement des données quantitatives : l’exemple d’Immolyon

Le mercredi 6 mai prochain, François Robert et Loïc Bonneval animeront une séance du Pôle méthodes consacrée au traitement des données quantitatives contenues dans les bases de données.

La présentation se fera à partir des données issues de la recherche « Immolyon » et abordera les différents aspects de leur traitement: extractions de la base, utilisation de logiciels de traitements, exploitation statistique proprement dite (construction de séries et d’indicateurs, analyse factorielle et méthode de classification), visualisation cartographique des résultats. La séance est ouverte à tous les membres du laboratoire et aura lieu de 14h à 17h en salle Bollier.

Le 15 octobre : Zotero et TEI

Le mercredi 15 octobre, à 14.00 heures, salle André Bollier à l’ISH, 14 avenue Berthelot, Lyon 7è, nous allons reprendre les après-midis du Pôle méthodes du LARHRA.

Au programme de cette rencontre, une présentation d’outils informatiques qui sont (gratuitement!) à la disposition des chercheurs :

1) présentation par Pierre Vernus du plug-in Zotero du navigateur Web Firefox, qui permet de gérer les références bibliographiques, de les décharger automatiquement à partir de sites de bibliothèques (par ex. SUDOC), puis de les importer pour accélérer la rédaction des notes dans les publications (exemple Writer d’Open Office)

2) présentation par Francesco Beretta de la Text Encoding Initiative (TEI) (http://www.tei-c.org/index.xml ) et de quelques outils qui permettent de manier les documents balisés en TEI et de les importer dans le Writer d’Open Office.

* Après un tour de table sur les objectifs du Pôle méthodes pour cette année, ainsi que sur les besoins de formation, la deuxième partie de l’après-midi, à partir de 16.30 sera consacrée aux questions des intéressés sur les deux présentations et à des exemples plus détaillés, visant à permettre une prise en main des logiciels présentés. Cette réunion, qui se veut un moment de sensibilisation et de partage de savoir-faire simples et efficaces, est ouverte à tous les intéressés.