Le consortium Data for History

Le consortium Data for History a pour but d’établir une méthode commune de modélisation, de conservation et de gestion des données en recherche historique. Une telle méthode permettrait d’apporter un soutien fondamental aux projets de recherche historique qui adopteraient un cadre de production et d’investigation concertée, cumulative et interopérable de données scientifiques. L’objectif du consortium est de constituer une communauté internationale d’historiens et d’informaticiens afin de développer puis de maintenir un modèle ontologique commun qui permettrait une intégration et une interopérabilité des données sémantiquement rigoureuses et spécifiques à chaque domaine. Le consortium vise à construire ce modèle en tant qu’extension du CIDOC-CRM, afin de l’intégrer à une communauté interdisciplinaire plus large de modélisation et de données. Cela commence déjà par l’expérience de la modélisation fondamentale et les données élaborées dans le cadre du projet symogih. org.

Pour soutenir ce processus, le consortium a entrepris le développement d’un environnement de gestion d’ontologie conçu pour faciliter la compréhension des différents modèles de données et ontologies liés au domaine de la recherche historique et soutenir un processus de développement d’ontologies ouvertes. Cette plateforme supportera un processus de développement contrôlé de l’ontologie où la modification du modèle (addition/modification/soustraction de classes et de propriétés) sera suivie et soumise à un processus de validation par la communauté d’experts. Ce processus ouvert et traçable vise à favoriser la cohérence et l’interopérabilité du développement du modèle ontologique dans le domaine de la recherche historique. Il permettra également de gérer des modèles de données spécifiques pour des projets de recherche et de les utiliser pour la production de données.

English version

Naissance d’un nouveau carnet Hypothèses : Arsenaux de Brest et Venise

Nous sommes heureux de signaler la naissance d’un nouveau carnet au catalogue Hypothèses :

Arsenaux de Brest et Venise – Humanités numériques et méthodes de conservation et de valorisation des patrimoines maritimes. L’exemple des arsenaux de Brest et Venise
http://www.openedition.org/18555

Carnet de Recherche de Marie-Morgane Abiven, Doctorante au Centre François Viète (UBO Brest), encadrée par Serge Garlatti (Lab-STICC), Sylvain Laubé (CFV) et Ronan Querec (Lab-STICC) dont la partie Web sémantique de l’approche « Humanités numériques » de sa thèse contribue à la production d’une extension de CIDOC-CRM en histoire dans le cadre du consortium « Données pour l’histoire numérique » (Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes, LARHRA UMR5190, Laboratoire des Sciences et Techniques de l’Information, de la Communication et de la Connaissance, Lab-STICC UMR 6285, Centre François Viète, CFV EA 1161).

Ce carnet de recherche a pour objectif de présenter l’avancée des travaux sur la thèse « Humanités numériques et méthodes de conservation et valorisation des patrimoines maritimes. L’exemple des arsenaux de Brest et Venise » préparée au Centre François Viète de Brest.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Constitution du consortium « Données pour l’histoire »

le Centre François Viète, le Lab-STICC, le Centre européen de réalité virtuelle et le LARHRA organisent à Brest du 9 au 11 mai 2017 les journées « Histoire numérique et web sémantique ».

Ces journées sont destinées aux participants du groupe de travail pour la constitution du consortium « Données pour l’histoire ». Ce groupe est ouvert à toute personne intéressée par l’histoire numérique et la modélisation des données, n’hésitez pas à nous contacter :
Aurélie Hess : aurelie.hess@univ-ubs.fr   /   Vincent Alamercery : vincent.alamercery@ens-lyon.fr

Programme :

Mardi 9 mai

14h-14h30 : Introduction aux journées
14h30-15h15 : Le système d’autorité IdRef – François Mistral (ABES équipe IdRef)
15h15-16h00 : La gestion des autorités aux Archives de France – Hélène Zettel (Archives de France)
16h-16h30 : pause
16h30-17h15 : Modélisation et alignement en CIDOC-CRM (présentation en anglais, discussion en français) – George Bruseker (FORTH ICS).
17h15-18h15 : Projet d’extension du CIDOC-CRM pour l’histoire – Francesco Beretta (CNRS LARHRA)
18h15-18h30 : Organisation des ateliers du lendemain

Mercredi 10 mai

9h-12h : Ateliers en parallèle
Thématiques communes (mais discussion en petits groupes) : « Quel type de données je souhaite produire ? », « Quelle est la différence entre objets / entités temporelles ? », « Quelles difficultés je rencontre à modéliser mes données avec le CIDOC-CRM ? », dans le contexte de la modélisation des données en CIDOC-CRM / l’extension du CIDOC-CRM pour l’histoire / symogih.org.
14h-14h30 : Bilan rapide des ateliers
14h30-15h30 : Pause et visite du Centre européen de réalité virtuelle
15h30-16h30 : Présentation de l’ontologie MASCARET – Ronan Querrec (ENIB CERV / Lab-STICC), Sylvain Laubé (UBO Centre François Viète)
16h30-18h : Discussion, l’extension du CIDOC-CRM pour l’histoire – animation Francesco Beretta

Jeudi 11 mai

9h-11h30 : Discussion, le consortium et la plateforme en cours de développement : état d’avancement ; programmation des chantiers communs (modélisation et ontologies) ; perspectives et feuille de route ; planification d’une journée d’études en vue du lancement public du consortium.