Les Carnets du LARHRA sont en ligne

Les Carnets du LARHRA, à raison d’une à deux livraisons par an, proposent des articles autour des thématiques de recherche du laboratoire. Après avoir alterné numéros Varia présentant des recherches en cours et numéros thématiques proposant des textes issus de séminaires, ils ont été confiés aux doctorants en 2016. La ligne éditoriale a donc été réorientée vers des numéros proposant d’une part un dossier issu des communications présentées aux journées d’études organisées par et pour les doctorants et d’autre part une section consacrée aux positions de thèses permettant aux docteurs du LARHRA de présenter leurs travaux.

La revue permet ainsi l’échange et la collaboration entre jeunes chercheurs et chercheurs confirmés selon le principe du Peer Review : les dossiers dirigés par les doctorants sont encadrés par des chercheurs du laboratoire ou extérieurs selon les thématiques. Ainsi le numéro 2016-1 propose un dossier sur « Les archives de la répression ».

L’ensemble des numéros des Carnets, ancienne et nouvelle formule, sera mis en ligne de façon rétrospective sur la plateforme de revues de l’université Jean Moulin – Lyon 3 créée sur le modèle d’OpenEdition Journals en lien avec les équipes d’OpenEdition. La plateforme est portée par les Bibliothèques Universitaires de Lyon 3 à l’initiative de Jean-Luc De Ochandiano.

Rencontre DBpedia à Lyon le 3 juillet 2018

À l’initiative de Thomas Riechert, professeur à l’Université des sciences appliquées de Leipzig et invité au laboratoire de février à juillet 2018, le LARHRA accueillera le 3 juillet la prochaine rencontre de DBpedia :

https://wiki.dbpedia.org/meetings/Lyon2018

DBpedia est un projet universitaire et communautaire, à l’origine développé dans les universités de Berlin et de Leipzig, qui propose une version structurée de Wikipedia permettant son exploration comme dans une base de données tout en la connectant aux autres bases de données ouvertes du web. DBpedia est un des projets phare du web des données qui vise à constituer un réseau global d’informations et dont fait partie, à son modeste niveau, le projet symogih.org.

Le développement de DBpedia en France est soutenu par l’INRIA et le Ministère de la Culture et de la Communication dans le cadre de la plateforme Sémanticpédia.

DBpedia permet aux détenteurs de données d’ouvrir de nouveaux moyens d’accès à leurs données et d’en accroître la valeur et fournit aux développeurs des données pour alimenter les applications et répondre aux besoins des utilisateurs. D’autres utilisations peuvent être imaginées, par exemple la recherche de descripteurs partagés à l’échelle du Web pour les reprendre dans d’autres référentiels (classifications bibliothéconomiques, thésaurus, etc.).

DBpedia propose,  entre autres, un éditeur sparql assisté pour les débutants en sparql et les étudiants (Editeur Sparql Flint), la visualization de données, un service « live » (DBpedia Fr Live), base qui se met à jour en continu en fonction des modifications faites en direct sur Wikipedia , etc.

The 41st joined meeting of the CIDOC CRM SIG and ISO/TC46/SC4/WG9 and the 34th FRBR – CIDOC CRM Harmonization meeting

Le LARHRA accueille La 41e réunion du CIDOC CRM SIG et ISO/TC46/SC4/WG9 et la 34e réunion d’harmonisation FRBR – CIDOC CRM du 22 au 25 mai 2018 à l’Université Jean Moulin Lyon 3.

http://www.cidoc-crm.org/Meeting/41st-cidoc-crm-and-34th-frbr-crm

Le CIDOC CRM est une ontologie empirique, c’est à dire qu’il est basé sur la documentation des modèles et des pratiques.
C’est un modèle conceptuel de référence orienté objet.
Il est général (cependant, il peut être spécifié par des extensions précisant certains concepts).
Il est indépendant de toute implémentation technique. En effet, la conception d’une représentation des connaissances ne doit pas être basée sur ou dépendante d’une technologie particulière. Toutefois, il est généralement employé avec le RDF (Resource Description Framework), le standard du Linked Data.
Le CIDOC CRM n’est pas prescriptif, il ne dicte pas une structure commune de données (pas de champs ou de valeurs obligatoires). Il ne se préoccupe pas des différentes terminologies utilisées par les institutions culturelles, tout en permettant de “brancher” des terminologies locales.

Atelier fondateur du consortium international Data for History, Lyon

le Pôle histoire numérique du laboratoire LARHRA organise les 23 et 24 novembre, l’atelier fondateur du consortium international Data for History  (Présentation en français / Presentation in  english).

La session du 23 novembre (15h – 18h30) est ouverte à tous, mais avec inscription obligatoire, et sera consacrée à la discussion du projet Data for History et aux présentations de différents projets s’intéressant à la modélisation des données en histoire. Les présentations et les discussions seront en anglais.

L’atelier se déroulera à l’École normale supérieure de Lyon – site Jacques Monod, salle Condorcet « Place de l’école ».

Programme

Venir à l’ENS de Lyon
Plan de l’ENS de Lyon campus

Inscription auprès de Vincent Alamercery :  vincent.alamercery@ens-lyon.fr